Escalade: le réflexe en cas de brûlures de corde

S’il est une discipline qui impose de l’assurance et de la sécurité, c’est bien l’escalade. Les chutes peuvent cependant être rudes et les brûlures de corde cuisantes.

Une histoire de frictions

Pratiquer un sport n’est pas sans risque et chaque discipline amène son lot de bobos. Pour l’escalade, les chutes sont spectaculaires et les brûlures de corde particulièrement douloureuses. Ces dernières surviennent le plus souvent lors d’une chute ou d’un glissement incontrôlé et difficile à ralentir, et résultent d’une friction de la peau sur la corde (une surface rugueuse) à une trop grande vitesse.

Résultat : la peau est très rouge, très douloureuse et affiche souvent une plaie ouverte.

Le réflexe ?

Face à ce type de brûlure, des gestes précis s’imposent :

  • Si la plaie saigne, la comprimer quelques minutes pour arrêter le saignement.
  • Ensuite, vérifier qu’on n’a pas d’autres blessures notamment aux doigts.
  • Puis, nettoyer minutieusement la zone lésée et évaluer la gravité de la blessure avant de bien sécher la peau.
  • Appliquer enfin une couche épaisse de Flamigel® plusieurs fois par jour (jusqu’à 6 fois par jour), en laissant la plaie à l’air libre.

Grâce à sa formule gel hydrocolloïde, Flamigel® forme une protection sur la plaie et maintient un degré d’humidité optimal, qui favorise l’accélération de la cicatrisation.