Hoverboard: attention aux chutes

Ce skateboard motorisé n’en finit pas de séduire. Petits et grands en raffolent, mais la maîtrise de cet engin n’est pas si simple.

Ça roule ?

On ne compte plus les vidéos de chutes spectaculaires en hoverboard  Et pour cause, apprendre à se déplacer avec ce nouvel engin n’est pas simple.

Imaginé comme moyen de transport urbain, comme les Segways ou autres, l’hoverboard demande beaucoup d’équilibre. Et qui dit apprentissage, dit chutes…

Ces petits véhicules motorisés doivent d’ailleurs être correctement assurés aux yeux de la loi. Mais comme leur vitesse ne dépasse généralement pas les 18 km/h, une RC familiale suffit.

Ça se soigne

Néanmoins, s’il vous prend l’envie d’acheter un hoverboard pour vous ou vos enfants (l’âge moyen des utilisateurs se situant entre 36 et 40 ans), achetez aussi un tube de Flamigel® en prévision des soins des éraflures et autres petites blessures qui ne manqueront pas d’accompagner votre apprentissage.

Facile à appliquer et incomparable pour accélérer la cicatrisation des plaies superficielles (jusqu’à