Jogging sur tapis roulant

Courir à l’extérieur ou sur un tapis roulant n’est pas tout à fait pareil… Mes genoux brûlés en ont fait la cuisante expérience !

Les avantages

S’entraîner en courant sur un tapis roulant, le soir ou les jours de mauvais temps, est sans doute une excellente idée tant sur le plan cardiovasculaire que sur le plan articulaire. En effet, en absorbant les chocs, le tapis roulant assure une meilleure protection des articulations. Il permet aussi de régler la course sur un rythme constant et préserve des dangers environnants potentiels, tels que la circulation, automobile, le relief du sol, les intempéries, etc.

C’est donc un entraînement efficace, même s’il est un peu moins physique qu’un entraînement extérieur (adaptation au relief, lutte contre le vent, etc.).

Les risques

Les premières séances ne sont pas forcément évidentes, car il faut trouver son équilibre en courant sur le tapis qui défile sous les pieds et surtout, il faut garder le rythme imposé. Tout moment d’inattention peut donc se payer cher… car quand les pieds ne suivent plus, le tapis, lui, continue à rouler et c’est la chute assurée !

Tomber sur du caoutchouc en mouvement, ça brûle ! La peau se heurte en effet à une surface dure qui accroche et subit une abrasion plus ou moins importante, qui se traduit par une brûlure étalée en surface et en profondeur.

Encore une occasion de recourir aux propriétés réparatrices et cicatrisantes de Flamigel®: le bon réflexe!