Un petit tour à moto ?

Une des blessures les plus courantes à moto est la brûlure de la jambe au contact du pot d’échappement.

La protection avant tout

Il est tentant de profiter des beaux jours en roulant à moto en tenue légère et décontractée. Malheureusement, les jambes mal ou insuffisamment protégées peuvent faire les frais de cette liberté, en étant victimes de vilaines brûlures.

Jamais de short, de jupe ou de pantalon mi-long à moto. L’idéal est de rouler avec des vêtements de protection adaptés comme le précise la loi ! Pour rappel, tout conducteur et passager d’un véhicule à moteur à deux roues, dont la cylindrée est supérieure à 50cc, doit obligatoirement porter des gants, un casque, une veste à manches longues, un pantalon long, des bottes ou des chaussures qui protègent les chevilles.

Et si la brûlure est là ?

Si la brûlure est superficielle et du 1er degré, on peut la soigner soi-même. Par contre, si la peau est très rouge ou brunâtre, douloureuse et fait apparaître une cloque, il vaut mieux consulter un médecin sans tarder, car il s’agit sans doute d’une brûlure plus grave.

Les bons gestes à suivre tout de suite :

  • Refroidir la brûlure, en la laissant une quinzaine de minutes sous l’eau tiède (15°C), pour limiter la propagation de la brûlure en profondeur, calmer la douleur et refroidir la peau.
  • Enlever les vêtements ou les bijoux qui peuvent gêner les soins ou comprimer la zone brûlée (éviter les gonflements).
  • Appliquer, 1 à 2 fois par jour, un soin contre les brûlures, comme Flamigel® pour favoriser la réparation des tissus et accélérer la cicatrisation.
  • Laisser la brûlure le plus possible à l’air libre et ne la protéger avec un pansement ou une gaze qu’en cas de besoin.